Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

L’usage des technologies plafonne depuis 2016

Business : D’après les dernières estimations de eMarketer, 25% de la publicité numérique aux États-Unis est au format vidéo. Sur ce terrain, Facebook arrive en tête et génère 2 fois plus de revenus que YouTube.

Les dépenses publicitaires augmentent et la vidéo y est pour quelque chose. Selon les analyses du site eMarketer, les annonces vidéo en ligne représenteraient 25% de toute la publicité numérique chez nos voisins d’outre-Atlantique. Là-bas, les dépenses en publicité vidéo devraient atteindre les 27.8 milliards de dollars bientôt et c’est Facebook qui s’en frotterait le plus les mains.

image

Pour les réseaux sociaux comme Twitter et Snapchat, la publicité vidéo correspond à plus de la moitié de leurs revenus publicitaires. Du côté du Social Network, cela représente un peu moins avec 30% des revenus publicitaires, mais c’est amplement suffisant pour occuper la première place du classement.

En quelques chiffres : Facebook et Instagram ont généré 6.81 milliards de dollars avec la publicité vidéo aux États-Unis, c’est deux fois plus que YouTube et ses 3.36 milliards de dollars, enfin Twitter et Snapchat s’en sortent relativement bien avec respectivement 633.3 et 397.3 millions de dollars issus des annonces vidéo.

D’après les observations de eMarketer, le géant de Mark Zuckerberg concentrerait 87% des dépenses en publicité vidéo sur les réseaux sociaux aux États-Unis. Fichtre ! Ça n’est pas rien… mais il faut savoir que YouTube n’est pas considéré comme étant un réseau social par eMarketer. Toutefois, les professionnels annoncent une croissance à deux chiffres pour Facebook jusqu’en 2020.

Mais YouTube est-il vraiment à la traine ? Pas vraiment… Si les chiffres de Facebook sont deux fois plus élevés, le site Marketingland précise que les coûts sont plus élevés pour la plateforme de streaming. Si l’on regarde les revenus nets et non les revenus bruts, YouTube devrait probablement être devant Facebook. À Wall Street, certains estiment que les recettes publicitaires totales de YouTube avoisineraient les 15 milliards de dollars.

Quoi qu’il en soit, la vidéo est le vecteur publicitaire numéro un aujourd’hui. C’est le format préféré des marques et les annonceurs, qui l’ignoraient jusqu’à aujourd’hui, s’y intéressent fortement. La croissance et les revenus ne devraient donc pas faiblir ; bien au contraire !

Actualités japonaises autour des véhicules autonom...
Première rencontre des chercheurs français à Munic...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
dimanche 18 novembre 2018

Image Captcha

Copyright © 2018 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018 - 2019

Aller au haut