Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

Agenda 2030 en Suisse : focus sur les indicateurs environnementaux

L’Agenda 2030 pour le développement durable est un texte adopté par l’ONU qui fixe 17 objectifs de développement durable à atteindre d’ici à 2030. Trois axes sont mis en avant : les aspects environnementaux, sociaux et économiques. Le texte a été adopté en 2015. Depuis, la Suisse a rassemblé, et mis en place pour certains, 85 indicateurs pour s’assurer de l’atteinte à terme de ces objectifs. En France, 98 indicateurs ont été définis. Parmi ces indicateurs, certains sont spécifiques à l’environnement. Focus sur leur évolution en Suisse, après la remise par la conseillère fédérale Doris Leuthard du premier rapport officiel de l’avancement de la Suisse lors du Forum politique de haut niveau pour le développement durable l’ONU qui a eu lieu à Washington le 17 juillet dernier.

Concentrations de particules fines (OD 3 - Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge). Depuis 2014, la concentration annuelle moyenne de PM10 est inférieure au seuil de tolérance suisse de 20 µg/m3. La tendance générale est à une lente diminution pour les années futures. Les données sont mesurées dans 16 stations. Cet indicateur n’est pas présent parmi ceux suivis par la France dans le cadre de l’Agenda 2030. On observe cependant également une diminution de la quantité de PM10 en France, et une quantité moyenne en milieu urbain de moins de 20 µg/m3 bien que le seuil réglementaire français soit de 40 µg/m3.Nitrates dans les eaux souterraines (OD 6 - Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau). Environ 15% des mesures effectuées sont au-dessus du seuil maximal de tolérance de 25 mg/L. Les mesures sont réalisées dans 545 stations. C’est dans les régions qui pratiquent une agriculture intensive que la concentration de nitrates est la plus élevée. Depuis 2010, la part des stations de mesure dépassant les exigences a peu évolué. La quantité de nitrates est également suivie en France dans le cadre de l’Agenda 2030, non seulement pour les eaux souterraines comme en Suisse mais aussi pour les cours d’eau. L’indicateur diffère cependant de celui de la Suisse : on observe les différences de quantité moyenne de nitrates dans les eaux par rapport à une année de référence (1998) et non pas le nombre de mesures dépassant le seul autorisé.Energies renouvelables (OD 7 - Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable). En 2016, la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique est de 22%. Entre 1999-2001 et 2014-2016, cette part a augmenté de 28%. En France en 2016 la part est de 16%.Émissions de gaz à effet de serre (OD13 - Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions). Entre 1990 et 2016, la quantité de gaz à effet de serre émise annuellement a diminué, environ de la moitié par rapport à l’objectif visé pour 2020 (1990 : 54 millions de tonnes éq. CO2, 2016 : 48, 2020 : 43). A noter que les émissions réalisées à l’étranger par les produits importés en Suisse ne sont pas prises en compte. Si elles l’étaient, la quantité de gaz à effet de serre émise chaque année serait presque doublée. Ce n’est pas un indicateur pris en compte pour l’OD 13 par la France.Diversité des biocénoses dans les prairies et les pâturages (OD 15 - Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité). Entre 2001-2005 et 2012-2016, la diversité a légèrement chuté pour les plantes et les mousses, et a chuté de près de 20% pour les mollusques. Pour cet indicateur, 1450 points terrestres (le territoire en est régulièrement quadrillé) et 500 points aquatiques sont visités.Liste Rouge (OD 15). L’indicateur présente la variation des effectifs d’espèces d’oiseaux nicheurs inscrits dans la Liste Rouge, qui regroupe les espèces menacées ou rares, observés en Suisse. Entre 1999-2001 et 2014-2016, les effectifs ont diminué de près de 28%. Sur la période 2015, 2016, on observe toutefois un début de stabilisation. En France, cette indicateur ne se limite pas aux oiseaux mais est mis à jour moins fréquemment. De plus, l’information est mise en valeur sous forme de proportion d’espèces éteintes ou menacées.

Un nouveau plan concret pour le développement durable en Suisse débutera en 2019, les plans d’action étant quadriennaux en Suisse.

En savoir plus :

Sources complémentaires :

Rédactrice :
Ombeline Jollivet – Chargée de mission scientifique et universitaire en Suisse – ombeline.jollivet[a]diplomatie.gouv.fr

Bitcoin sous le prisme monétariste (3/3) : Le Bitc...
Feed Import (31 juillet 2018)
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
lundi 22 octobre 2018

Image Captcha

Copyright © 2018 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018 - 2019

Aller au haut