Éclairer le futur est notre métier

Les Tendances de l'informatique, le séminaire suivi par plus de 30.000 professionnels.

En savoir plus !

Ces technologies numériques qui font rupture, un nouveau séminaire de 2 jours.

En savoir plus !

Taille du texte: +

Création d'un nouvel Institut de Biotechnologie médicale en Pologne

70% des médicaments achetés en Pologne proviennent de l’étranger. Parallèlement, en Allemagne et en France, plus de 90% des médicaments vendus en pharmacie sont des médicaments allemands ou français. Selon le Premier ministre, la première période de transformation de la Pologne a fait que, dans une large mesure, la Pologne dépend des centres étrangers.

Le plus grand marché d’Europe centrale

En Pologne, l’industrie pharmaceutique représente 1% du PIB, ce qui en fait le plus grand marché d’Europe centrale et le 6ème en termes de taille dans l’UE. La Pologne occupe une bonne place dans la concurrence internationale en ce qui concerne la production et la vente de produits pharmaceutiques, mais également en ce qui concerne l’innovation dans le domaine pharmaceutique et l’utilisation des nouvelles technologies, notamment grâce à des entreprises comme Servier – plus grande entreprise du secteur pharmaceutique en France.

A titre d’exemple, aujourd’hui, Servier a investi dans l’économie polonaise plus de 733 millions de zlotys, dont 150 millions dans l’usine de production Servier à Białołęka (un quartier de Varsovie), qui est la 5ème plus grande du groupe. 60% de la production polonaise de l’usine Servier est destinée au marché national et 40% à l’export (dont 25% vers la France).

Un demi-milliard de zlotys pour la recherche pharmaceutique polonaise

La Pologne est très dépendante de ces centres étrangers mais ambitionne de faire du « Made by Poland » et pas du « Made in Poland » et réduire le coût des médicaments – notamment pour le cœur et le cancer.

Dans ce contexte le vice-Premier ministre Jarosław Gowin a souligné que la création de l’Institut de biotechnologie médicale est un investissement dans la recherche pharmaceutique, un moyen de garder ses meilleurs scientifiques en Pologne et enfin de générer des recettes à destination de la recherche et développement. En effet les études seront commercialisées, et les fonds obtenus de la commercialisation seront retournés aux instituts de recherche et aux équipes.

L’institut européen de technologie de Wrocław opérera le budget de 500 millions de PLN et fournira les services administratifs. Les fonds pour la recherche seront alloués par concours. Les équipes de recherche travaillant à l’Académie polonaise des sciences (PAN, l’équivalent du CNRS en France) et dans les universités polonaises pourront y prendre part.

Pour plus d’informations :

L’article référent :
https://www.premier.gov.pl/wydarzenia/aktualnosci/500-milionow-zlotych-na-badania-nad-polskimi-lekami.html

Pour s’abonner à notre newsletter écrire à science.varsovie-amba[at]diplomatie.gouv.fr et mettre dans l’objet Newsletter S&T

Rédacteur :

Thibaud DUBRULE, Chargé de Mission Scientifique à Varsovie, thibaud.dubrule[at]diplomatie.gouv.fr

Le t-commerce séduit un peu plus
Mémoire quantique : Record à l'université de Varso...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
jeudi 19 juillet 2018
If you'd like to register, please fill in the username, password and name fields.

Image Captcha

Copyright © 2018 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018

Aller au haut