Éclairer le futur est notre métier

Taille du texte: +

Science et technologie : bulletin de juin 2018

Politique de recherche

18/06 : L’appel lancé par le premier-ministre D. Medvedev au Ministère de la science et de l’enseignement supérieur le 1er juin dernier à liquider la FANO d’ici la fin de l’année a été rapidement suivie par l’annonce de la nomination par M. Kotioukov (ministre de la science et de l’enseignement supérieur et ancien directeur de la FANO) de MM Alexeï Mikhaïlovitch Medvédev (ex- premier directeur adjoint de la FANO), Sergueï Vladimirovitch Kouzmine (ex- directeur adjoint de la FANO) et Alexandre Vladimirovitch Stépanov (ex- directeur adjoint de la FANO) aux postes de vice-ministres.
M. Grigori Troubnikov (nommé premier vice-ministre pour la science), demeure le seul profil scientifique dans les hautes instances du Ministère.19/06 : La Russie a fourni le système supraconducteur du réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER). La presse souligne ainsi le respect par la Russie de son engagement pris dans le cadre du projet international en 2009. Ce système électromagnétique supraconducteur est présenté par la presse russe comme l’un des éléments les plus importants et les plus coûteux du projet ITER (il s’agit du 2e des 25 éléments que doit fournir la Russie). Il s’agit d’un câble supraconducteur : un produit composite unique constitué de brins superfins. Ces brins ont été produits sur le territoire de l’usine Tchépetskiy (ville de Glazov, Oudmourtie).22/06 : Projet de loi fédérale « sur les activités scientifiques, techniques et d’innovation » : cette loi, en projet depuis plusieurs mois, doit succéder à la loi « sur la science et la politique scientifique et technologique d’État » de 1996. Le 22 juin, lors d’une table ronde à la RAN sur la thématique du « soutien juridique aux activités scientifiques et techniques en Russie », le premier vice-ministre auprès du Ministre de la science et de l’enseignement supérieur, G. Troubnikov, a indiqué que la loi en question sera retravaillée courant 2018 afin d’être soumise au gouvernement puis à la Douma et au Comité de la Fédération en 2019.22/06 : Le MinObrNauki et la RAN présentent un nouveau programme pour la recherche fondamentale. Celui-ci est ressorti de discussions entre les représentants du Ministère, de membres du comité de la Douma en charge de la recherche et de l’éducation, de représentants de la RAN, de chercheurs et d’experts. Le Président de la RAN, A. Serguéiev, indique que ce nouveau programme aura pour but de faire de la recherche une « force économique pour le pays ».22/06 : Dans le cadre des politiques de vulgarisation scientifique et à destination de la jeunesse, A. Serguéiev et A. Khokhlov, président et vice-président de la RAN, ont rencontré deux cents vulgarisateurs scientifiques et directeurs de projets éducatifs. Les initiatives se multiplient. Leur financement est variable : financement participatif et mécénat (fond Évolution), billetterie des conférences (centre Archée), financement fédéral et régional (Planétarium de Moscou, Musée Darwin, centre Sirius). Certains participants ont reproché à la RAN de peu combattre les pseudosciences, malgré l’activité récente contre l’homéopathie de la Commission de lutte contre les pseudosciences près le présidium de la RAN.27/06 : Le Présidium de la RAN se réunit pour discuter du développement des technologies de supercalculateurs en Russie. Rosatom et la RAN s’associent sur ce thème. Selon A. Serguéiev, le principal développeur national de cette technologie est le centre nucléaire fédéral de Sarov (RFIaTs-VNIIÈF).
La Russie ne compte pour le moment, selon l’agence TASS, que 3 ordinateurs dans le classement international des 500 ordinateurs les plus rapides, elle se place ainsi loin derrière la Chine : 202, les États-Unis : 143, le Japon : 35, l’Allemagne : 21, la France : 18, le Royaume-Uni : 15, les Pays-Bas et l’Italie : 6.29/06 : Le projet national « Naouka » (Science) regroupera une vingtaine de projets, annonce G. Troubnikov, devenant ainsi l’outil principal de mise en œuvre de la Stratégie NTR. La liste des sous-projets n’est pas détaillée.

Vie des institutions

18/06 : Le premier-ministre D. Medvedev signe le décret sur l’ « approbation du Règlement sur le Ministère de la science et de l’enseignement supérieur de la Fédération de Russie ». Celui-ci hérite de l’abréviation de son prédécesseur : MinObrNaouki. Il reçoit trois fonctions majeures : Mise en œuvre de la politique d’enseignement supérieur et de formation professionnelle complémentaire, soutien social et protection sociale des étudiants, politique en faveur de la jeunesse, soutien aux services publics du domaine de l’enseignement supérieur et gestion des biens publics de l’enseignement supérieur.Conduite des politiques publiques en matière de recherche scientifique (science, technique et innovation), sur les nanotechnologies, le développement des centres de recherche (fédéraux, d’État, Naoukograds, infrastructures) et la propriété intellectuelle.Mise en œuvre de la politique dans le domaine des activités des centres fédéraux de recherche et de haute technologie, centres de recherche d’Etat, UNU et TsKP, des écoles scientifiques, des réseaux informatiques de recherche, et en matière de diffusion de l’activité en science.

Le 22 juin la presse rapportait par ailleurs que la réorganisation du MinObrNaouki durera toute l’année. La répartition de l’immobilier devra-t-être achevée pour le 1er décembre.

21/06 : Rossobrnadzor pourrait être chargée de l’évaluation des établissements scientifiques et de la définition de leur méthodologie d’accréditation, selon ses futurs statuts en discussion.21/06 : Rossobrnadzor retire l’accréditation de la Haute École de sciences sociales et économiques de Moscou (dite « Chaninka »), université privée russo-britannique, hébergée par l’Académie russe de l’économie nationale et du service public auprès du Président de la Fédération de Russie (RANKhiGS / RANEPA). L’Agence d’Etat lui a également retiré son accréditation pour la collation des doctorats. Après l’Université européenne de Saint-Pétersbourg fin 2017, c’est une deuxième université privée renommée qui est menacée non pour inefficacité mais pour vices de forme. En trois ans, la moitié des établissements d’enseignement supérieur ou leurs filiales ont fermé.25/06 : L’institut de mathématique S. L. Sobolev de la Branche sibérienne de la RAN à Novossibirsk se séparera d’un cinquième de son effectif total, en raison de dotations d’Etat insuffisantes faces aux objectifs nationaux formulés par l’Etat dans ce domaine. Le directeur du plus grand institut mathématique du pays s’en désole dans une lettre au ministre publiée sur le site. L’année 2020 pourrait voir une autre vague de licenciement.25/06 : La procurature générale a noté des infractions graves au sein d’instituts académiques. Elle en a informé la FANO le 25 avril, peu de temps avant la dissolution de celle-ci. Des locaux de 50 instituts, dont plusieurs réputés, étaient loués sans contrat de bail ; la FANO elle-même n’a pu justifier de l’exécution de son programme d’investissement ; les dettes contractées par les instituts auprès d’entreprises ont atteint 250 G·RUB, soit une hausse d’environ 32% en un an.25/06 : Dans le but annoncé d’optimiser les administrations et d’endiguer la corruption la comptabilité des Ministères de l’instruction et de la science sera assurée par le Trésor publique, d’après un projet gouvernemental. Cela est déjà le cas depuis 2018 pour Rosakkréditatsia (service fédéral pour l’accréditation, notamment des productions, sous tutelle du Ministère du développement économique), et cela est évoqué pour d’autres organes fédéraux.25/06 : Le Présidium de la RAN recommande de céder l’Observatoire de Poulkovo. Le vice-président de la RAN Iouri Baléga s’en justifie par la qualité du ciel nocturne insuffisante ; il souligne qu’aucun nouvel observatoire n’a été construit en Russie depuis 50 ans. Le sort du plus ancien centre scientifique de la RAN est en butte à des projets immobiliers depuis plus de cinq ans.

Actualité en sciences, technologie, innovation

16/06 : Le groupe français Schneider Electric ouvre un centre de développement de solutions informatiques industrielles à Innopolis (Tatarstan). Il s’intéressera notamment à quatre domaines d’automatisation industrielle liés au secteur du pétrole et du gaz en Russie : surveillance en temps réel, gestion de l’entreprise, planification de la production, conception et optimisation des processus. Ce centre illustre la stratégie du groupe Schneider Electric en vue de produire localement les logiciels destinés au marché russe. Les investissements dans ce projet sont estimés au minimum à 1 million d’euros au cours des cinq premières années. Dix ingénieurs travailleront sur le centre pour commencer.22/06 : la voiture autonome de la société Yandex.taxi a parcouru le trajet Moscou-Kazan, soit 790 km, en 11 h, à 99% sans intervention du pilote.22/06 : Un robot sous-marin russe parcourra la route maritime du Nord. Il sera dévoilé fin 2019.22/06 : Des biologistes moléculaires de Moscou, Tchernogolovka et Saint-Pétersbourg, sous la direction de l’Institut de cytologie de la RAN, ont développé une substance capable de « déconnecter » les protéines interférant avec la chimiothérapie pour tuer les cellules cancéreuses plus efficacement. Leur découverte a été testée avec succès sur les cultures de cancer du côlon, tout en démontrant une capacité à mieux préserver les cellules non-atteintes contre les effets secondaires de la chimiothérapie.26/06 : L’Université d’Etat de Tioumen a lancé un projet de centre d’initiatives pour l’Arctique. Le but est de développer les liens et interactions entre l’université et les diverses organisations régionales, nationales et internationales qui travaillent sur l’étude et le développement de l’Arctique. L’Université d’Etat de Tioumen fait en outre déjà partie du Consortium national de recherche et d’éducation sur l’Arctique, de l’Association des universités de l’Arctique et du programme « Initiative Fulbright Arctique ». Ce dernier programme rassemble des scientifiques des huit pays du Conseil de l’Arctique (Canada, Danemark, Etats-Unis, Finlande, Islande, Norvège, Suède et Russie) et des représentants des pouvoirs publics et des centres de recherche.

Retrouvez le Service scientifique de l’Ambassade de France en Fédération de Russie :

Feed Import (7 juillet 2018)
Feed Import (6 juillet 2018)
 

Commentaires

Pas encore de commentaire
Already Registered? Login Here
Guest
jeudi 15 novembre 2018

Image Captcha

Copyright © 2018 SLA
167 Chemin des Combes 74110 Essert-Romand - tel : 04.50.83.06.79 - Mobile : 06.75.23.84.11

Mentions légales    -    Politique de confidentialité    -    Plan du site

IMPORTANT

copyright

 Notre blog est un blog de Curation, aussi les articles publiés proviennent-ils de différents flux RSS et nous ne prétendons, en aucune manière, nous en attribuer la paternité. Si vous souhaitez lire l'article original sur le site d'origine, il vous suffit de cliquer sur "Lien d'origine " qu se trouve à la fin de l'article.

Traduire

frendeitptrues

Rechercher

CES 2018

Un CES qui fait whoa !

Regard sur le CES 2018

Témoignages

Ils ont assisté à nos séminaires et ils donnent leurs avis.

Ce que les participants en pensent

Programme 2018 - 2019

Aller au haut